INFORMATION : Durant la crise sanitaire liée au Coronavirus, le cabinet reste ouvert. Merci de privilégier les échanges par mail.
Maître Charlyves SALAGNON   |   Avocat à Nantes CONTACT

Vice du consentement

Actualités - 26/05/2016

Dol


L'auteur d'un dol ne peut se prévaloir de la connaissance qu'avait ou qu'aurait du avoir l'acheteur de l'information qu'il lui a délibérément caché.

Voilà, en substance, l'enseignement de cet arrêt rendu par la Cour de cassation, qui démontre, si besoin en était, l'extrême vigueur du droit commun des contrats à l'heure où celui-ci vient de faire l'objet d'une réforme sans équivalent depuis la codification de 1804.

La Cour considère, par application de la théorie classique des vices  du consentement, et plus spécifiquement du vice pour dol, que fait pour le vendeur d’avoir caché que l’usage du matériel vendu est réservé aux médecins peut constituer un dol même si l’acheteur aurait dû savoir, en tant que kinésithérapeute, qu’il ne pouvait utiliser ce matériel.

Un kinésithérapeute avait en effet acheté un appareil d’épilation à lumière pulsée qu’il avait financé par un crédit-bail.

Reprochant au vendeur de lui avoir caché la réglementation réservant l’usage de cet appareil aux médecins, le kinésithérapeute avait demandé l’annulation de la vente et du crédit-bail pour dol.

La cour d’appel de Versailles avait, dans un premier temps, rejeté cette demande, estimant qu’il appartenait à l’intéressé de connaître les activités réservées aux médecins et celles autorisées aux kinésithérapeutes, ce qui, du point de vue de la logique pure, peut se comprendre.

Cassation de cette décision par la Haute Juridiction. La réticence dolosive rend toujours excusable l'erreur provoquée et la circonstance que l'acheteur aurait dû savoir, en tant que professionnel, qu'il n'était pas autorisé à utiliser la lumière pulsée n'excluait pas l'existence d'un dol de la part du vendeur.

la vente est donc annulée.

Cass. Com 8 mars 2016 n°14-23.135



Retour à la liste des actualités juridiques Actualités

Coordonnées avocat Nantes

Maître Charlyves SALAGNON
1, rue Du Guesclin - BP 71612
44016 NANTES Cedex 1
Tél. : 02 40 89 00 70
Fax : 02 51 72 08 91

Horaires
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Conseil, confiance, rapidité et efficacité au service de vos intérêts

Contentieux des panneaux solaires

Droit bancaire

Droit de la consommation

Procédures d’exécution

Procédures sur l'Etat civil des personnes

Contentieux routier et du permis de conduire

A compter du 1er janvier 2019, Maître Charlyves SALAGNON devient associé du cabinet BRG avocats.