Crédit à la consommation

Bancaire - 21/03/2018

Avis de la direction de la répression des fraudes sur les pratiques des crédits et prêts à la consommation

La DGCCRF vient de rendre un avis sur la loyauté des informations délivrées à l'occasion de la signature d'un crédit à la consommation par un emprunteur.

La DGCCRF épingle ainsi un défaut d'information pré-contractuelle qui tend à s'accroître avec la pratique de la souscription sur tablettes numériques.

En effet, l'utilisation d'une tablette suppose un engagement immédiat difficilement compatible avec l'exigence de recul parfois nécessaire pour appréhender la portée de cet acte aux conséquences parfois fâcheuses, puisque la souscription de multiples crédits peut parfois aboutir à des situations d'endettement important, voire de surendettement.

A cet égard, le crédit renouvelable, ou crédit revolving, ou crédit reconstituable, est redoutable, et fait l'objet de toutes les attentions de la part des pouvoirs publics.

La direction de répression es fraudes conclue à la nécessité d'une meilleur formation des employés travaillant pour les organismes de crédits, afin que soient préservés les droits des emprunteurs.

Il importe que les emprunteurs de crédits, à la consommation, crédits renouvelables, ou crédits revolvings, ou crédit reconstituables, ou encore crédit immobiliers, s'informe sur leurs droits en cas de questions qui se posent à eux, ou de difficultés dans le remboursement de ces différentes formes de prêts.







Retour à la liste des actualités juridiques Bancaire

Coordonnées avocat Nantes

Maître Charlyves SALAGNON
1, rue Du Guesclin - BP 71612
44016 NANTES Cedex 1
Tél. : 02 40 89 00 70
Fax : 02 51 72 08 91

Horaires
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Conseil, confiance, rapidité et efficacité au service de vos intérêts

Contentieux des panneaux solaires

Droit bancaire

Droit de la consommation

Procédures d’exécution

Procédures sur l'Etat civil des personnes

Contentieux routier et du permis de conduire

A compter du 1er janvier 2019, Maître Charlyves SALAGNON devient associé du cabinet BRG avocats.